imgaleatoire

 

DANS LA PEAU D’UN CHERCHEUR

 

Vous êtes prêts à devenir chercheurs pour deux jours, dans un vrai laboratoire de recherche mis à votre disposition ?
Alors… Participez !

Pendant ces deux jours, en vous appuyant sur les échantillons et les données collectées dans le cadre du programme CiTIQUE, vous allez :

Construire les questions de recherche avec les chercheurs

Identifier les différentes espèces de tiques

Analyser les différents agents pathogènes qu’elles transmettent

Faire avancer la recherche scientifique et la prévention !

Prochaines dates de stage :
– 7-8 décembre 2022 (mercredi-jeudi)
– 20-21 janvier 2023 (vendredi-samedi)
– 22-23 février 2023 (mercredi-jeudi)
– 6-7 juillet 2023 (jeudi-vendredi)

Pour vous inscrire à l’une de ces 4  sessions cliquez ici 

 

Initié en 2017, CiTIQUE est un programme de recherche participative partenarial qui vise à mieux comprendre l’écologie des tiques et les maladies qu’elles transmettent, dont la maladie de Lyme et d’améliorer la prévention. C’est un projet porté par le CPIE et, l’INRAe ansi que le laboratoire Tous Chercheurs de Champenoux.
CiTique est un projet porté par des scientifiques désireux d’ouvrir leurs recherches aux citoyens pour faire avancer plus vite les connaissances scientifiques.

Quelques actions du programme

Création d’une application smartphone et collecte d’informations.

 L’application smartphone gratuite disponible pour IOS et Android permet de faire participer activement les citoyens dans la collecte massive d’informations sur les tiques qui ont piquées des humains ou des animaux. Grâce à cette application, les citoyens peuvent indiquer la date et le lieu de la piqûre et les conditions écologiques du lieu de la piqûre. Si vous n’avez pas de smartphone, pas de problème, vous pouvez tout de même déclarer les piqûres depuis le formulaire web. Et pour les allergiques au numérique, bonne nouvelle, il est également possible de déclarer depuis un simple formulaire en bon vieux papier !

Collecte massive de tiques.

Une collecte massive de tiques piqueuse a été mise en place et relayée par une vaste campagne de communication vis-à-vis des citoyens et des professionnels de santé humaine et vétérinaire.

Co-construction des questions de recherche et des protocoles d’échantillonnage.

Un travail sous forme d’ateliers rassemblant un large éventail d’acteurs ( chercheurs, citoyens, professionnels, associations) à déjà débuté.

Pour plus de renseignements

Si vous êtes intéressé par le projet, et souhaitez en connaitre plus ou participer au projet et devenir bénévole boite aux lettres , rendez-vous sur le site CiTique.